Un vison d'Europe sur la Nive maritime

Vison d'Europe
© Ville de Bayonne

Contrairement à ce que la communauté scientifique pensait, le vison d'Europe n'a pas disparu de la zone de la Nive maritime, dans l'ouest du Pays basque.
Un mâle a été capturé sur les barthes de la Nive le mercredi 6 mars dans le cadre d'une campagne de piégeage du vison d'Amérique. Pour lutter contre la présence de ce dernier, un réseau de pièges-cages a en effet été mis en place sur la commune, notamment sur la plaine d'Ansot, afin de connaître la densité de la population.

A la surprise de l'écogarde qui effectuait des relevés de pièges sur l'un des nombreux site d'études, c'est un vison d'Europe qui a été découvert. Voilà près de 14 ans que cette espèce n'avait pas été observée dans les Pyrénées-Atlantiques. Constatant les signes caractéristiques (menton et lèvre supérieure blancs), l'équipe a contacté l'Office National de la Chasse et de la Faune sauvage, en charge du Plan National d'Action "Vison d'Europe". Des agents de l'ONCFS sont venus vérifier l'information sur place et ont procédé au lâché de l'animal en suivant.

La population française est aujourd'hui estimée à près de 250 individus et l'espèce est considérée "en danger critique d'extinction" selon l'Union internationale pour la Conservation de la nature. Cette nouvelle donnée revêt ainsi une grande importance concernant le suivi de l'espèce au niveau national.
Reste à savoir si cet individu était de passage, à la recherche d'une femelle, ou s'il avait élu domicile dans le coin. La pression de piégeage exercée sur la population de vison d'Amérique offre peut-être des conditions d'accueil favorable pour le vison d'Europe. Les deux espèces sont en effet en compétition concernant la nourriture et l'habitat.

Il s'agit en tout cas d'un signe encourageant dans le domaine de la protection de la biodiversité, montrant l'intérêt du travail accompli par la Ville de Bayonne et la Communauté d'Agglomération du Pays basque, soutenu par l'Agence de l'eau Adour - Garonne, le Conseil départemental 64 et le FEDER.